CdM : Serbie - France 1-1.- Des regrets pour les Bleus


Serbie – France, 1-1

 

Stade Marakana, 55 000 spectateurs.

But pour la Serbie : Milijas (13e).

But pour la France : Henry (31e).

Expulsions : Lloris (9e) pour la France, Lazetic (89e) pour la Serbie.

Le match 

Si vous êtes Serbe, vous deviserez longtemps sur cette frappe d’Ivanovic qui aurait dû offrir la qualification directe si les buts avaient mesuré 2,48 de haut au lieu de 2,44.

Si vous êtes Français, vous maudirez longtemps l’arbitre d’avoir exclu un onzième homme avec lequel votre équipe, c’est certain, se serait imposée sans peine. Mais si vous habitez dans un autre endroit du globe, vous devez vous dire que le penalty est mérité autant que l’égalisation et que ce score de 1-1 ne peut arranger ni scandaliser aucune des deux équipes.

Enfin si vous vivez dans les Iles Féroé, vous vous foutez totalement de ce Serbie – France, trop occupé à vous murger après votre seconde victoire de l’histoire en match officiel (2-1 contre la Lituanie), 19 ans après la première.

Le contexte

Rarement La Marseillaise n’aura été autant sifflée, avec tant de véhémence, par un public adverse. Il y avait quelque chose comme un élan patriotique bercé de fibre nationaliste, au sens non-péjoratif du terme. Il faut savoir que les Serbes, pourtant alliés historiques dans le conflit mondial de 1914-1918, nourrissent une profonde rancœur envers la France depuis la guerre des Balkans des années 1990.

Depuis le bombardement de Belgrade par l’OTAN et les USA, soutenus par la France, en 1999, pour régler les questions du Kosovo et de Milosevic. Il existe à quelques encablures du Danube et de l’ambassade de France à Belgrade un grand parc, le Kalemegdan, semblable aux Jardins des Tuileries à Paris. A l’entrée de ce parc se dresse un imposant monument aux morts orné d’un aigle et cette inscription, hommage « A LA FRANCE ».

Pendant le conflit, les Serbes avaient recouvert cette immense statue d’un voile noir. Zoran Lilic, journaliste à Nin nous a confié que « en 1999, Chirac a marqué au moment du Kosovo une rupture avec la position de Mitterrand, qui, lisant le Monde sur les cartes de 1914, avait défendu les Serbes pendant le conflit en Bosnie-Herzégovine en 1993. Il a suivi aveuglément les USA. La presse française s’est rendu compte, mais trop tard, que les Etats-Unis allaient trop loin. Les Français se sont rappelés, enfin, les liens qui nous unissaient. »

Le reporter d’ajouter que « le mal était fait. Depuis longtemps nous avions recouvert d’un drap noir ce monument dédié à nos anciens amis. On s’est senti seuls, abandonnés et Milosevic, d’ailleurs, a joué là-dessus pendant longtemps. En fait, on ne voulait plus voir de journaliste français débarquer ici à l’époque. Une part de honte nous habitait mais aussi de révolte envers ceux qui nous avaient salis. Les civils serbes eurent l’impression de devenir plus sympas et moins fascistes aux yeux des Français au fur et à mesure que les USA leur balançaient des bombes dessus ».

Certes, dix ans ont passé. La Yougoslavie s’est désolidarisée et l’amertume serbe s’est atténuée.

Mais on comprend mieux pourquoi le concert des 55 000 sifflets couvrant La Marseillaise résonnait avec une telle ardeur, hier soir à Belgrade.

La lumière au bout du tunnel

Soucieuse de terroriser la population, la presse avait décrit ces derniers jours le Marakana comme un enfer. « Une folie où tout peut arriver », avait amplifié le capitaine Stankovic, la veille dans L’Equipe, racontant cette anecdote :

« En 1991, le Bayern tenait sa prolongation contre l’Etoile Rouge en demi-finale de coupe d’Europe. Les Allemands menaient 2-1 mais à la 91e minute de défenseur Augentahler avait effectué une chandelle incroyable vers son propre but, et le gardien de Munich s’était aussi troué en se rentrant lui-même ce ballon bizarre dans son propre but ».

Folie ? Mouais… Demandez à Sébastien Frey ce qu’un projecteur trop aveuglant peut faire commettre comme bévue à un portier. Plus sérieusement, on en tremblait à l’avance, nous, de ce fameux « tunnel ».

En effet, L’Equipe a soigneusement décrit ce couloir qui mène au stade comme un endroit traumatisant où les visiteurs baisseraient les yeux et perdraient leurs moyens. L’histoire sonnait comme une légende urbaine un peu glauque visant à déstabiliser des adolescentes paniquées en pleine soirée exorcisme. On ne sait si les joueurs ont lu toutes ces rumeurs, mais visiblement, Christian Jeanpierre, si…

-         Géométrie variable

Christian Jeanpierre : « Les joueurs pénètrent dans ce tunnel de légende, qui mesure entre 60 et 80 mètres de long ».

-         Et soudain, le commentateur s’Imola…

Christian Jeanpierre : « Ce n’est pas un Grand Prix de Formule 1, ce tunnel, mais c’est tout comme. Là, ils vont prendre un virage à gauche les joueurs… Il y a une petite chicane et hop, regardez, ça redescend… »

-         L’hommage vibrant à Emir Kusturica

Christian Jeanpierre : « C’est la première fois qu’on filme ce tunnel en plan séquence, dans son intégralité ».

-         Chat noir, chat blanc... 

Christian Jeanpierre : « On peut perdre des matches dans les tunnels ? »

Arsène Wenger : « On peut perdre des débuts de matches, oui… »

Les experts Boulogne-Billancourt

-         999 le chiffre du diablotin

Christian Jeanpierre : « Il y a eu les JO, Pekin, le 8 août 2008, il y aura Serbie-France, le 9 septembre 2009, 21 h ».

-         L’homme de terrain low-cost

David Astorga : « J’en profite pour vous dire que la pelouse est en excellent état. La température est de 20 degrés, un peu moins. Il fait doux sur Belgrade, ce soir… »

-         Esprit de contradiction

Jean-Luc Arribar (Eurosport) : « Moi j’aurais aimé voir débuter Benzema. J’aurai aimé voir débuter Ribery. J’aurais aimé voir débuter Alou Diarra. C’est regrettable.. »

-         Clother

Raymond Domenech : « Ce soir, je voudrais remercier ma compagne, car ça n’a pas toujours été facile. Et mes amis, car j’ai plus de 200 textos de soutiens, je les remercie tous, voila »

Les observations en vrac

-         Est-ce qu’un jour les journalistes sportifs occidentaux arrêteront de nous ressasser la nostalgie d’une grande équipe de Yougoslavie ? Est-ce qu’un jour quelqu’un leur expliquera que la Yougoslavie, c’est une parenthèse de 40 ans, c’est un truc qui a fait plein de morts, et c’est Tito qui a obligé les footballeurs de 6 pays qui n’avaient rien à voir les uns avec les autres à jouer ensemble…

      Ouais, ok, Pancev, Savicevic, Asanovic, Prosinecki, Stoikovic, Mihailjovic, et Belodedic qui jouent ensemble ça avait de la gueule. Mais c’est pas parce que ça finit en IC que ça s’entend forcément bien. Est-ce qu’un jour les journalistes comprendront que la grande équipe de Yougoslavie, c’est juste pas possible ? Non mais…

      Est-ce qu’on oserait demander aux meilleurs footballeurs suédois, norvégiens et finalandais de disputer les éliminatoires ensemble sous le nom de « Grande Scandinavie » ? Où aux meilleurs Hollandais, Belges et Luxembourgeois de composer « Le Grand Bénélux » ? (Bon, d’accord, là y aurait 11 Hollandais dans l’équipe…)

-         Eric Abidal est un malin. Il a retenu la leçon de l’Euro 2008. Maintenant, il ne se fait plus exclure en fauchant l’attaquant adverse qui file seul au but. Il laisse Hugo Lloris le faire à sa place.

-         Si Domenech cherche encore des réponses dans les astres, il peut toujours demander à Nikola Zigic de faire l’intermédiaire. Quand il saute, ce dernier les côtoient de près.

-         L’Equipe du jour, Jean-Luc Arribar, Jean-Michel Larqué n’avaient pas réactualisé leurs fiches. Hier, ils ont tous appelé Zigic « l’attaquant du FC Valence », mais personne n’a pris la peine de remarquer que le géant serbe est prêté à Santander depuis bientôt un an …

Les mauvais jeux de mots que L’Equipe n’a pas faits (cette fois-ci)

-         Serbie en coque

-         Madame est Serbie

-         Mare à Kanards

Cédric DROUET

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site