Un nom, un geste

Certains joueurs, qu'ils le veulent ou non ont donné leur nom à des gestes qui sont rentrés dans le vocabulaire courant du ballon rond. Quand Landreau se manque face à Richert, on dit qu'il a raté sa « Panenka ». Le cauchemar de tout gardien est de se rendre coupable d'une « Arconada ». Quel attaquant n'a jamais rêvé d'inscrire une « Madjer » en finale de Coupe d'Europe ?

Retrouvez notre série en cinq volets.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site