2e journée : Nancy, Marseille et Bordeaux premiers de cordée

 

Notre équipe type :

 

                                            
                                     Jean-Louis Leca
(Valenciennes)

 

                                                       

Réveillère (Lyon)  Koscielny (Lorient)    Spahic (Mhsc)   Bocanegra (Rennes)

 

                                                                 

                   Abriel (Marseille)                              Sissoko (Toulouse)

 

                                                                                              

Giuly (Paris)                                                              Wendel (Bordeaux)

 

                                                                    

                           Thil (Boulogne)                         Alo'o Efoulou (Nancy) 

 

Les rencontres :

Paris – Le Mans : 3-1

Marseille – Lille : 1-0

Sochaux – Bordeaux : 2-3

Nice – Rennes : 1-1

Nancy – Monaco : 4-0

Boulogne – Grenoble : 2-1

Lens – Auxerre : 2-0

Lorient – Montpellier : 2-2

Toulouse – Saint-Etienne : 3-1

Lyon – Valenciennes : 1-0

 

La semaine dernière nous parlions de continuité lors de la 1ere journée, par rapport au championnat 2008-2009. La deuxième journée confirme cette tendance, déjà : remplacez Nancy par Lille et Lorient par Auxerre, et vous obtenez un classement général composé des 9 mêmes premiers que ceux de la saison dernière (avec Lyon, OM, Paris, Bordeaux, Rennes, Toulouse et Nice).

Du côté des promus, en revanche, la roue tourne : Montpellier, qui était le seul à ne pas avoir perdu la semaine dernière, est le seul à ne pas avoir gagné. Les Héraultais peuvent toutefois se vanter d'être l'unique équipe à rester invaincue parmi les douze dernières. Car Boulogne et Lens, les deux autres petits nouveaux, ont alterné, comme Toulouse et Monaco, victoire à domicile et défaite à l'extérieur.

Le calendrier a donc, comme prévu, confirmé les tendances. Marseille, Nancy et Bordeaux sont les costauds du mois d'août. Surtout Nancy, avec sept buts marqués et un jeu alléchant, et Marseille, qui n'a toujours pas foulé la pelouse de son Vélodrome.

Lille, Grenoble, Auxerre, Saint-Etienne et Valenciennes sont les cancres, auteurs d'un début de saison à zéro point. Ne tirons cependant aucune conclusion définitive : au vu des prochaines rencontres, si tous les résultats concordent, ces 5 clubs peuvent sortir de la zone rouge et laisser Monaco, Montpellier et le Mans s'installer aux trois places de relégués potentiels.

Saint-Etienne devient même un petit PSG avec des anciens joueurs qui s'amusent à le martyriser, à l'image du coup franc marqué par l'ex-pensionnaire de la maison Verte, Machado. Batefimbi Gomis ayant également marqué, pour Lyon, les Stéphanois peuvent ainsi mesurer leurs pertes de l'intersaison en scrutant le classement de la L1 autant que celui des buteurs.

Enfin, quatre joueurs qui évoluaient en Ligue 2 l'an passé ont particulièrement brillé : le Lorientais Koscielny (un but), le Montpellierain Costa (un but, un passe quasiment décisive), le Boulonnais Thil (doublé) et le Nancy Alo'o Efoulou (doublé) prouvent qu'il n'est parfois nul besoin de recruter à grands coups de millions.

Mercato malin rime toujours avec petits moyens.

Cédric D.

 

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site