Groupe 2 : ARGENTINA, Grèce, Nigeria, Corée du Sud

Le contexte

Le groupe le plus hétéroclite : quatre continents représentés, quatre langues différentes. Et des nations qui, finalement, ont l’habitude des trophées. L’Argentine, deux fois lauréate d’un titre mondial (1978, 1986), ne compte plus ses Copa America. Comme les Gauchos, les trois outsiders ont tous soulevé des coupes sur leur continent respectif.

Le Nigeria fut sacré champion d’Afrique en 1980 et 1994, la Grèce s’est vue sanctifiée au panthéon européen en 2004, et la Corée du Sud a mis l’Asie à sa botte il y a très longtemps (1956, 1960). Cela ne fait pas de ses formations des prétendants innés à la victoire finale du Mondial-2010, mais plus probablement à des places d’honneur.

Derrière - l’intouchable ? – Argentine, la Corée du Sud ne fait plus rire personne. Les guerriers Taeguk participeront à leur 7e phase finale de rang, depuis 1990. Les Diables rouges avaient même atteint les demi-finales en 2002, sur leur territoire, certes poussés par un arbitrage scandaleusement complaisant. Huit ans après, l’Espagne et l’Italie gémissent encore de leurs tribulations asiatiques.

A noter que l’adversaire de la France pour un éventuel huitième de finale se cache parmi ces quatre noms (lire ci-dessous).

La stat'

0. Que ce soit contre l’Argentine (0-2 en amical à Marseille, en février), la Grèce (0-1 en 2004, quart de finale de l’Euro), le Nigeria (0-1 à Saint-Etienne, match amical cette année), ou la Corée (1-1 en 2006, match de poules de la coupe du Monde en Allemagne), les Tricolores n’ont battu aucun de leurs quatre potentiels adversaires en huitième de finale, sur le précédent face-à-face…     

Le précédent

1994.

Aux Etats-Unis, le groupe D de la coupe du monde était composé de trois des quatre formations présentes : l’Argentine, la Grèce, et le Nigeria.  Les Argentins avaient étrillé les Grecs 4-0, avec un but de Maradona, son tout dernier sous le maillot tango, la veille de son contrôle positif à la cocaïne. Les Sud-Américains avaient également disposé du Nigeria (2-1, Maradona à la lutte avec un Nigerian, photo ci-contre). Ce sont pourtant les Africains, tombeurs des Grecs (2-0) qui terminèrent en tête du groupe devant le quatrième invité, la Bulgarie, puis l’Argentine, 3e.

La décla

Taye Taiwo (international nigerian évoluant à Marseille : "C’est ma première coupe du Monde et c’est très important pour moi car je l’attendais depuis longtemps. Ca reste du football et on ne sait jamais comment ça se passera. On est content que ce soit en Afrique car d’habitude on joue la CAN et là ce sera la coupe du Monde. Tout à l’heure, je rigolais avec Lucho Gonzalez et Gaby Heinze dans le bus, ce sont deux gars très gentils et de bons joueurs. Ce sera intéressant de jouer contre eux lors de Argentine-Nigeria".

Le chiffre

473. Sur 480, c'est le score final de Leo Messi pour l'acquisition du Ballon d'Or 2009, en début de semaine dernière. Il devance son dauphin Cristiano Ronaldo de 240 points au classement, un record. Messi, premier Argentin détenteur du prestigieux trophée depuis son ouverture aux joueurs non-Européens, en 1995, sera l'attraction du prochain mondial.

Le prono

1 - Argentine, 7 points

2- Nigeria, 5 points,

3- Grèce, 4 points

4- Corée du Sud, 1 point.

Commentaires (3)

1. CBFGF (site web) 08/05/2010

c les grecs qui vont gagner comme a leuro 2004 zitoi ellava

2. London Baby 03/01/2010

je vois bien ce gros sac arriver en finale ! mais attention à l'angleterre de David Beckham et Joe Cole !

3. Patrick 06/12/2009

Il était bien moins gros ce maradona en 94 !

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site